LA LANGUE FRANÇAISE AU PORTUGAL

Une tribune réalisé par des professeurs de Lisbonne et Porto membres de l’Association portugaise d’études françaises est parue dans le journal Público pour constater que la langue française au Portugal à le vent en poupe. Pourtant vers 1989 la langue française au Portugal n’est plus obligatoire à l’école et la langue de Shakespeare prend le dessus sur celle de Molière. Mais depuis quelques années, le français regagne du terrain notamment dans le monde de l’entreprise. En effet, “La France est le premier créateur d’emplois étrangers au Portugal”, soulignent les auteurs de la tribune.

Actuellement au Portugal, 1 500 professeurs enseignent le français à 265 000 élèves, cependant les auteurs de cette tribune plaident pou que les effectives soient doublées. Ce pourrait être le cas ces prochaines années, puisque Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, a fait des annonces en cette rentrée pour le rayonnement de la langue française dans le monde, 25 millions d’euros de budget supplémentaires dès 2020 et 1 000 professeurs de plus. “Leur mise en œuvre devrait relancer, stimuler et développer l’apprentissage du français auprès des élèves portugais.

LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE AU PORTUGAL (CHIFFRES)

Les Français sont plus attirés que jamais par le Portugal. Ils forment désormais la 8e communauté étrangère la plus importante du pays. Les Français inscrits au registre consulaire* résident majoritairement dans les régions de Lisbonne (45 à 47%), dans le Nord (19 à 22%) – autour de Porto, Braga, Vila Real et Viana do Castelo -, en Algarve (18%), et dans de moindres proportions, dans les villes du centre du pays et les régions autonomes de Madère et des Açores. Au 31/12/2019, 17.245 personnes étaient inscrites au registre consulaire auprès de l’Ambassade de France au Portugal (dont 30% de binationaux) mais on estime à plus de 45 000 le nombre de Français qui vivent au Portugal. L’ambassade de France estime que 20 000 Français vivent à Lisbonne et la tendance est à la hausse. Porto n’est pas en reste, près de 14 000 Français ont choisi cette ville à l’embouchure du Douro. Enfin, On estime que 8 000 Français vivent en Algarve.

 

*Il est à noter que l’inscription au registre des français établis hors de France auprès du Consulat n’est pas obligatoire, les chiffres communiqués ne sont donc pas le reflet exact de la réalité mais cela donne un ordre d’idée.

  • De français (70%)
  • Binationaux (30%)
  • Les régions de Lisbonne (46%)
  • Dans le Nord : autour de Porto, Braga, Vila Real et Viana do Castelo (22%)
  • En Algarve (18%)
  • Dans les villes du centre du pays et les régions autonomes de Madère et des Açores (14%)

PORTUGAL, ÉLU CHAMPION DE LA QUALITÉ DE VIE PAR LES EXPATS

En 2017, le Portugal est arrivé cinquième dans le classement d’Expat Insider sur les meilleurs pays dans lesquels s’expatrier. Notons que le pays est premier lorsque la qualité de vie et le sentiment d’hospitalité sont pris en compte. D’après le sondage, 93% des répondants sont satisfaits de leur vie au Portugal, qu’ils considèrent comme un pays où il est particulièrement  facile de s’installer. Les expatriés vantent aussi à 89% l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle qu’ils y ont trouvé. Ils font également l’éloge de la météo, de la nourriture, des lieux à visiter et des résidents : 90% des expatriés déclarent que les Portugais sont en général des personnes amicales (contre 68% en moyenne dans le monde). Autre élément non négligeable, le Portugal est un des pays les plus vert d’Europe. Il est aussi le plus en avance en terme d’énergies renouvelables.

La capitale portugaise est sixième au classement mondial des villes où il fait bon vivre, selon une enquête du réseau d’expatriés InterNations, en tête des villes européennes.  Les domaines dans lesquels Lisbonne se distingue le plus sont ceux qui relèvent de la rubrique “Facilité d’installation“, où Lisbonne figure au 6ème rang, et “Qualité de la vie urbaine“, où la capitale portugaise se situe au 10ème rang mondial. Lisbonne est aussi la ville avec le troisième meilleur résultat au monde quand on demande aux expatriés s’ils se sentaient les bienvenus à leur arrivée dans leur nouvelle ville. Les intéressés apprécient également le climat, l’offre de loisirs et la facilité d’adaptation à la culture locale et sociale. Ils sont 86 % à s’y sentir “heureux“, alors qu’à l’échelle mondiale 74 % des expatriés se disent satisfaits de leur lieu d’accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enseignement à distance pour expatriés français du monde entier !

X